top of page

2022 : Premier bilan mitigé, en cause : ma santé

Dernière mise à jour : 13 févr. 2023

Depuis Mars 2020, je souffre de calculs biliaires qui à partir de février 2021 ce sont transformées en crises de cholécystites aigüe. Quelques jours avant l'inauguration, le chirurgien m'annonce qu'il va falloir opérer assez rapidement avant que des infections plus grave du pancréas et du foie n'apparaissent; je lui demande si ça peut attendre début janvier car les fêtes de fin d'année sont une période charnière surtout pour une entreprise naissante. C'est ok je dois être opérée le 7 janvier 2022.

- Novembre/ Décembre 2021: Malgré les douleurs insoutenables, les fêtes se passent bien, l'exposition de tableaux que j'ai mise en place plaît, plusieurs tableaux sont vendus ainsi que des objets en éco-vannerie et je commence les cours sur les chapeaux de roues avec deux inscrits, un en cours particulier de dessin-peinture et une en cours de sculpture.

-Fin décembre 2021: j'anime une après-midi d'atelier créations en éco-vannerie pour les enfants à la maison des projets de Saint-Etienne où je découvre les décorations que j'avais crée pour la mairie l'année précédente sur ce magnifique sapin d'environ 4 mètres de haut.


-Janvier 2022 : une nouvelle vague Covid débarque et fait repousser l'opération à une date indéterminée; je serai opérée de la vésicule biliaire et d'autre chose. Les douleurs deviennent de plus en plus intenses. Je suis crevée des quatre derniers mois, je me repose beaucoup et ouvre peu la boutique.

-Fin janvier début février : Je reprends la forme, je réouvre de plus en plus et me réorganise. J'attends. Je fais quelques soins qui font du bien et donne envie de se remettre au boulot.

-Autour du 10 février : On m'appelle, je rentrerai à l'hôpital le 17 février. C'est le début de plusieurs mois de complications.

-18 février au 11 avril 2022 : L'opération de la vésicule biliaire se passe très bien mais les suites de la deuxième opérations sont très compliquées. Je suis réhospitalisée moins d'une semaine après l'opération; elle n'a pas marchée et devra être refaite. En attendant, un protocole spécifique d'hospitalisation à domicile est mis en place avec des perfusions h24 d'Acupan (un dérivé de morphine) et de 5 piqures par jour de morphine + toute une ribambelle d'anti-douleur et tant d'autres cachets. Je suis perfusée plus d'un mois et demi, les infirmières passent 3 fois par jour me changer les perfusions chez ma mère chez qui je suis hospitalisée. Etant complètement stone et quand même très douloureuse, je suis incapable de penser à mon entreprise. J'en oublie même ma déclaration à l'Urssaf en mars pour février (heureusement les justificatifs m'ont permis à ce que l'Urssaf soit compréhensive).



-11 avril 2022 : Je peux enfin rentrer chez moi, à l'atelier-boutique. Quelques semaines plus tard, je peux enfin retrouver mon chien que j'arrive à ressortir car je peux de nouveau marcher à peu près normalement.

-Avril à juin 2022: Je reprends à fond, je veux tenter de rattraper le retard que j'ai prit et surtout remonter les finances, pour ça je revend mon véhicule afin de pouvoir payer le loyer et les charges de l'été. Je sais que je vais devoir être réopérée, j'ai mal mais je dois impérativement faire rentrer des fonds. Je fais mon maximum, mais ça se sent que la boutique a été fermée bien trop longtemps.

-En mai 2022, on se cale avec le chirurgien pour l'opération, il voudrait la faire rapidement mais j'ai quelques rendez-vous soins, je ne peux pas passer à côté, je lui demande d'attendre juillet, il part en vacances tout le mois de juillet, mon état de santé ne peut pas attendre Août, je veux avoir le temps de me reposer correctement si ça me met dans le même état que la première opération. On décide de la date du 20 juin pour l'opération. Là, tout se passe bien et même bien mieux que ce que je ne l'avais imaginé. Je ne reste qu'une quinzaine de jours chez ma mère avant d'aller trois semaines me reposer à la campagne chez mon père où je m'exerce à l'encre.






23 vues0 commentaire
bottom of page